Histoire de l'intercompréhension en langues romanes

Les précurseurs

Au 17e siècle, les petites écoles de Port-Royal

  • Les Petites Ecoles de Port-Royal ont rompu avec l'enseignement en latin, et donné ainsi une importance à la langue maternelle, point commun avec l'intercompréhension, mais elles ont aussi développé l'enseignement intégré des langues en proposant l'apprentissage simultané et de façon interdépendante de l'italien et de l'espagnol, mais aussi de l'allemand. Article de Dana NICA, références et téléchargement
  • Le livre du Père Besnier (Pierre Besnier, La réunion des langues, ou L'art de les apprendre toutes par une seule, 1674)

Friedrich Diez et l'invention de la romanistique

L'initiateur des études rassemblant les langues romanes semble être Friedrich Diez, un universitaire allemand du début du 19e siècle. En 1836, il publie une grammaire des langues romanes.

Texte d'une conférence sur la “romanistik” du professeur Paul Geyer (http://www.romanistik.uni-bonn.de/die-bonner-romanistik/lehrende/prof.-dr.-paul-geyer) :

Sur le site de université de Bonn :

La romanistique allemande sous le 3e Reich :

Romanistes romanophones

Gaston Paris :

Jules Ronjat semble être le premier qui ait employé le mot “intercompréhension” :

Les pays scandinaves

Jean-Michel Robert, « Les langues voisines en Scandinavie », Ela. Études de linguistique appliquée. 4/2004 (no 136), p. 465-476.

L'éveil aux langues

D'abord sous le nom de “Awareness of language”, l'éveil aux langues naît au royaume uni en 1980 grâce à Eric Hawkins (1915-2010), professeur à l'université de York.

  • Eric Hawkins, Awareness of language: An introduction, Cambridge University Press, 1984.

Au fil des années, l'éveil aux langues a fait naître les “approches plurielles” :

  • approche interculturelle
  • éveil aux langues
  • intercompréhension en langues parentes
  • didactique intégrée des langues

Les projets d'intercompréhension en langues romanes

Initiateurs

  • Eric Hawkins (1915-2010), et “Language Awareness”/ “Éveil aux langues”
  • Claire Blanche-Benveniste (1935-2010) et “EuRom4”
  • Jørgen Schmitt Jensen (1931-2004) et “Intercommunicabilité romane”
  • Louise Dabène (1934-2013) et la Galasaga
  • Horst Klein et les 7 tamis

Les projets

  • EuRom4
  • Intercommunicabilité Romane
  • Itinéraires romans
  • EuroComRom
  • 1996-1999 : Galatea
  • 2001-2004 : Galanet
  • 2008-2010 : Galapro
  • InterRom (Argentina)
  • Interlat (Chili)
  • Redinter
  • EuRom5
  • Miriadi

Les institutions

  • AUF
  • DGLFLF
  • Union latine : 1954-2012