Présentation de Lingalog

Voir cette page sous forme de diaporama.

Une plate-forme sur Internet pour le travail en commun entre natifs de langues différentes


Mode d'emploi

Cliquez sur l'icône représentant un écran pour afficher le diaporama (en haut à droite).
Pour quitter le diaporama, cliquez sur le flèche “revenir en arrière” du navigateur.
Vous pouvez aussi vouloir disposer du contenu de la présentation sur un fichier texte : cliquez sur l'icône Open Office pour l'éditer sous Open Office.Exporter la page au format Open Document

Quelques principes

  • L'intercompréhension
  • L'autonomie solidaire
  • Les logiciels libres

Notes
  • Définition de l'intercompréhension : L'intercompréhension, en didactique des langues, c'est une situation de dialogue entre des natifs de langues différentes où chacun s'exprime dans sa propre langue, et apprend d'abord à comprendre la langue de l'autre en pratiquant ce dialogue.
  • Pour le site Lingalog, le parti pris d'intercompréhension n'est pas strict. Il est tout à fait possible de s’exprimer dans la langue de l'autre, mais ce n'est pas une priorité.
  • L'autonomie solidaire, c'est la qualité que les activités sur Lingalog cherchent à développer ou à exploiter pour que les élèves ou étudiants apprennent. Si on ajoute l'autonomie à la solidarité, on obtient des conditions très favorables au progrès en langues.
  • Les logiciels libres sont des logiciels mis à disposition de tous et qui ont été développés bénévolement par des groupes d'informaticiens dispersés dans le monde. Pour Lingalog, Le logicies phpBB a été choisi pour le forum, Dokuwiki pour le wiki, et Horde pour le synergiciel. (On y revient à la diapo suivante)

Combinaison de trois logiciels principaux

  • Le forum : débattre
  • Le wiki : écrire en commun
  • Le synergiciel
    • Agenda
    • Tâches
    • Notes
    • Carnets d'adresses
    • Signets
    • Partage de fichiers

Notes

Le forum permet une communication asynchrone entre les acteurs d'un projet. C'est l'outil de communication le plus abordable pour écrire sur Internet. Observez sa structure en 4 niveaux : Catégories > Forums > Discussions > Posts (ou messages). On peut ainsi héberger et classer un grand nombre de discussions sur un même forum. Chaque partie du forum peut être publique (lisible par tous les internautes) ou privée (lisible seulement par un groupe).

Le wiki est l'outil de réalisation de documents en ligne à plusieurs. Il fonctionne comme Wikipédia où chacun, à condition d'être utilisateur de la plate-forme, peut contribuer. Des droits plus ou moins restrictifs peuvent être accordés sur les pages : lecture, écriture, dépôt de médias, création et effacement des pages. Comme pour le forum, des pages peuvent être réservées à un groupe et invisible des autre internautes.

Horde est un groupware ou synergiciel, rassemblant les outils d'organisation nécessaire à un groupe de chercheurs ou aux responsables d'un projet : agenda, notes, tâches, courrier, dépôt de fichiers partagés, carnets d'adresses. Ces outils d'organisation peuvent être personnels ou partagés avec un groupe ou avec une seule personne.

Une fabrique de projets


Notes

Ces projets sont des projets fondés sur le travail en commun à distance avec l'utilisation de différents outils de la Plate-forme ou hors de la plate-forme.

Chaque projet a sa propre page d'accueil, assez facilement modifiable.

Il est tout à fait possible d'en créer d'autres.

Les projets “Aventuras” durent depuis 5 ans. Des étudiants de français du Brésil et des étudiants de portugais de France travaillent ensemble à la réalisation de pages du wiki.

Port Franc est un projet avec des étudiants spécialistes du portugais en France et des étudiants brésiliens de français.

Keskidee (du nom d'un oiseau des îles Trinidad et Tobago) est un projet entre étudiants d'anglais de Lyon et étudiants de français de Trinidad et Tobago.

Mathice est un projet entre collégiens, toujours en intercompréhension (français-espagnol), entre la France et la Colombie, dans le domaine des mathématiques.

Une boîte à outils pour les projets

  • Chats
  • Forums
  • Messagerie interne
  • Wiki

Notes

Le chat est beaucoup plus connu et utilisé que le forum ou le wiki. C'est pourquoi le chat de Lingalog n'est pas forcément utilisé dans les projets parce que les utilisateurs ont en général déjà des moyens de chatter, et le plus souvent avec une possibilité de conversations audio ou vidéo (Google Talk, MSN, Skype).

Le forum mérite un éloge appuyé. C'est le moyen de débattre tranquillement, à son rythme. On y a le temps de lire et d'écrire, on peut se corriger, c'est un îlot de réflexion commune et d'entraide dans l'accélération de notre époque. Les informaticiens travaillent beaucoup en réseaux internationaux grâce à des forums. Il est possible d'en découvrir le fonctionnement dans le Bac à sable du forum

La plate-forme est également pourvue d'une messagerie interne qui permet d'échanger des messages avec n'importe quel autre utilisateur de la plate-forme ou d'écrire à un groupe entier.

Le wiki est un logiciel encore trop peu utilisé malgré le succès éclatant de Wikipédia. C'est le plus rapide (d'où son nom, de l’anglais “quick”) de tous les moyens d'écrire ou de publier sur Internet. On peut faire ses premiers pas sur un wiki sur Lingalog comme déjà des centaines de personnes l'ont fait, en “jouant” dans le Bac à sable du wiki.

Un espace contributif

  • Ressources partagées
  • Pages de liens
  • Dossiers

Notes

Le wiki surtout permet la mise à la disposition de nos collègues lointains ou proches de notre travail, et permet leur contribution à son amélioration. Donnons en exemple cette ressource faite par l'équipe de professeurs d'italien du Centre de langues de Lyon 2 : Entraînement à la compréhension de l'oral et production écrite

De simples pages de liens, donnant et commentant des ressources du Web, sont faciles à mettre en ligne ourle profit de tous, comme cette liste des outils technologiques du Web : Outils et services numériques libres et/ou gratuits

On peut également constituer des dossiers sur une question en rapport avec l'apprentissage des langues et offrir à un réseau la possibilité de le mettre à jour, comme celui-ci, sur l'intercompréhension : L'intercompréhension